• Liste de diffusion

Actualités

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Actualités

Archives du mois de 06 2018

Calais : démantèlement ce matin.

29 juin 2018 -

Démantèlement ce matin au Petit Bois Chico Mendes.

Le mot du président.

27 juin 2018 -

Le Président de la République , son gouvernement, son ministre de l’Intérieur ,

la préfecture du Pas de Calais, la sous préfecture de Calais

les fonctionnaires de police
chacun à leur niveau décline LA POLITIQUE DE L’IMMIGRATION FRANÇAISE :

HARCELER LES ASSOCIATIONS D’AIDE AUX MIGRANTS en infligeant des contraventions pour stationnement très gênant ( 135€00 )

gageons que c’est ainsi que les choses avanceront !

affligeant .........

Jean-Claude Lenoir

Deux démantèlements ce matin à Calais.

27 juin 2018 -

Démantèlement rue des Verrotières,
8 camions de CRS,
un de la PAF,
Présence de la Sous-Préfecture, pas de l’OFII,
Les gars ont pu récupérer leurs affaires mais vite.
Deux camions de ramassage des affaires...

Un peu plus tard : démantèlement rue des Huttes.

LA MARCHE SOLIDAIRE POUR LES MIGRANTS.

25 juin 2018 -

Le Comité Directeur de l’Association Salam Nord/Pas-de-Calais, réuni aujourd’hui 25 juin 2018, soutient cette Marche solidaire.
C’est une belle idée, un beau succès.
La communication en a été très réussie.

Nous en attendons de nombreuses retombées positives, essentiellement que cela crée un engouement pour la cause que nous défendons.

Nous invitons chacun se joindre au cortège pour une partie : vers Grande-Synthe, Gravelines ou jusqu’à Calais.

En pratique : jeudi 5, arrivée du cortège en gare de Cassel à 9h 32.
Départ de l’étape.
Arrivée prévue à la communauté Emmaüs de Grande-Synthe : 16 h 30.

Un groupe partira de la salle Guérin après la vaisselle vers 14 h 30 (c’est un jour de préparation et distribution de repas à Grande-Synthe pour Salam) pour aller à la rencontre des marcheurs. Vous pouvez aussi vous joindre à nous.

https://www.laubergedesmigrants.fr/fr/la-marche-citoyenne/

PDF - 173.8 ko

Calais : démantèlement nouveau...

25 juin 2018 -

Cette nuit vers 1 h du matin, les forces de l’ordre ont réveillé les Afghans à Marck.

(Ce n’est guère cohérent : les CRS sont en repos le weekend, la nuit ils pourraient dormir...)

Et ce matin vers 8h démantèlement au même endroit...

Deux personnes emmenées au CRA.

Actualité sur les deux fronts...

22 juin 2018 -

CALAIS :

Encore deux démantèlements ce matin...
Démantèlement au Petit Bois, suivi d’un démantèlement rue des Huttes.

GRANDE-SYNTHE :

Damien Carême fait enlever les sanitaires installés hier après-midi.
Personne n’y comprend rien.

Grande-Synthe : évacuation ce matin au camp en face de la gare...

21 juin 2018 -

C’est l’été !
On s’apprête à une distribution sereine, genre déjeuner sur l’herbe.

MAIS…
Sur ma route, qui passe par le rond point d’accès à la Linière et à Emmaüs, un fourgon de CRS barre la route d’accès à Emmaüs et au camp de migrants en face de la gare.
Pas moyen de m’arrêter sur le rond point.
Les coups de fil pleuvent, de ceux qui viennent d’y passer comme moi et de ceux qui ont vu depuis l’autoroute. « Attention, on démantèle à la gare ! »

Nous y retournons :
Prise d’info : « Vous ne distribuerez pas à midi, on attend les bus, on évacue tout le monde ».
Prises de photos (en roulant, depuis l’autoroute, pas facile).
Je vous en mets deux : une qui rappelle furieusement celles de Calais, et une qui montre bien l’ambiance de fin de camp…

La mairie est injoignable.

On finit de préparer ce qui était en train, sans enthousiasme, il faudra au moins donner aux familles qui sont au CCP (la maison en dur au Puythouck).

Juste avant midi, appel d’Hélène Verriele, de la mairie :
-  La municipalité n’était pas prévenue. (Peut-on le croire ?)
-  Il faut aller donner à manger sur le camp : ils n’ont évacué que 80 personnes sur les 250 présents (250 !), uniquement des hommes seuls, les familles sont encore là.
Pourquoi cette fermeture du site par la police une nouvelle fois ? C’est la troisième fois en moins d’un mois… Qu’y a-t-il à cacher ? Les départs obligatoires, bien sûr, comme d’habitude…
Sans doute n’y avait-il pas 80 personnes prêtes à partir volontairement…
Ou bien ils espéraient obtenir assez de places en CAO/CAES pour emmener vraiment tout le monde, comme les deux dernières fois, contents ou pas contents…

Nous distribuons dans une ambiance électrique : énervement après les événements du matin, peur que la police ne nous laisse pas distribuer (barrière d’hommes au regard dur au milieu du chemin : nous demandons à avancer 50 m plus loin pour faire notre demi-tour sur l’herbe… il a fallu un coup de fil aux supérieurs.)
Le bruit court que le point d’eau a été fermé. Je vais voir avec un des hommes. Les robinets fonctionnent normalement…

Il y a eu tout juste assez à manger, il aurait fallu plus et il n’y avait plus rien pour le CCP.
Il a fallu rentrer préparer quelque chose en vitesse (raviolis plus pâtes, plus boulettes à la sauce tomate). Les familles du CCP n’avaient pas faim (elles reçoivent beaucoup de dons).
Une bénévole porte le reste sur le camp de la gare.
Elle tombe sur l’installation d’un container de sanitaires…

A quoi joue-t-on ?
Installation de sanitaires le jour même où on nous annonce une évacuation totale de ce terrain qui appartient à la CUD...

Cela n’a aucun sens…

« Ouvrez les ports ! », lit-on après l’épisode tragique de l’Aquarius…
Pour quoi faire ? Pour augmenter le nombre de personnes non-accueillies, traquées, à Calais, à Grande-Synthe et à Paris ?

La triste série des démantèlements reprend à Calais...

19 juin 2018 -

Ce matin rue des Verrotières.

Calais : un nouveau démantèlement ce matin.

18 juin 2018 -

Expulsion à l’hôpital ce matin,

8 vans de CRS,
un véhicule de la police nationale,
la Peugeot de la préfecture,
un camion benne,
pas de PAF.

Deux communiqués de presse suite à trois nouveaux démantèlements ce matin à Calais.

13 juin 2018 -

Démantèlement rue des Verrotières ce matin :

8 camions de police
sous-préfecture présente
2 camions de la PAF
3 camions bennes

Communiqué de presse :

Réponse de JClaude Lenoir, président de l’association Salam Nord/Pas-de-Calais, à l’invitation à une réunion en sous-préfecture :

lors de la dernière invitation , au nom de l’association SALAM , je vous avais informé de l’attitude des forces de l’ordre

ces lundi et mardi encore, la provocation était toujours de mise

la presse locale d’ailleurs relève régulièrement ces comportements inadaptés

faute de réponse, nous prenons donc acte qu’il semblerait s’agir d’une politique assumée

nous n’assisterons donc pas à cette réunion et nous le regrettons

bonne réunion de travail à tous

meilleures salutations

pour SALAM NPC

jclenoir

Fin de matinée :

2e et 3 e démantèlement ce matin à Calais,
dans les terrils et rue des Huttes.
Ils sont allés aux douches et ils sont revenus, plus rien n’était là.

Calais : encore un démantèlement ce matin...

12 juin 2018 -

Démantèlement au petit Bois à Calais.
Là aussi un de plus dans une longue série, après un répit de trois jours (le week end et le lundi).
On apprend à se réjouir de bien peu de choses...

Encore un mort sur l’A 16 à hauteur de Grande-Synthe.

12 juin 2018 -

Un homme jeune (sans doute un migrant) percuté par une voiture qui a pris la fuite.
Un de plus dans une longue série...

Evacuation à Grande-Synthe, sur le site voisin de l’Air Liquide, ce matin (lundi 11 juin) :

11 juin 2018 -

LES FAITS :

336 départs (5 bus) dont 77 membres de familles (1 bus et demi) : comptage de l’OFII.

2 ou 3 personnes dans une voiture de la PAF. Des passeurs ?

Tous vers des CAO/CAES sur le département du Nord, nous a-t-on dit, les familles en un seul lieu.

Tout s’est bien passé, comme l’ont dit les représentants de la mairie et de la police.

MAIS...
Mais aucune liberté n’a été laissée à aucun de nos amis : secteur bouclé avant 7 h du matin (heure de notre arrivée) jusqu’à l’évacuation totale des exilés présents.

"We come back" nous a -t-on crié depuis le 1er bus, "On revient" depuis un des deux derniers qui emmenaient les familles. (7 bus au total : 5 avec des hommes seuls et un et demi avec les familles).
Aucun associatif n’a été autorisé à entrer, la presse non plus à l’exception de FR3 région, autorisée à la fin par le sous-préfet.



LE MOT DU PRESIDENT :

GRANDE SYNTHE est venue tristement rejoindre Calais ....

interdiction aux associatifs de tenter de s’approcher du lieu d’arrestation
pire encore qu’à CALAIS, après les arrestations sur le lieu d’accueil, c’est après l’installation des arrivées d’eau que les autorités et les fonctionnaires de police opèrent !

on n’ose y croire .....

outre la répression aveugle , GRANDE SYNTHE utilise des méthodes peu glorieuses dans un silence assourdissant de tous les politiques
attristant, affligeant ....

Evacuation des migrants de Grande-Synthe...

7 juin 2018 -

Grande-Synthe : la nouvelle politique est de mettre les migrants à l’abri...

Il y a exactement 15 jours, une "mise à l’abri humanitaire" évacuait tous les occupants présents à l’Espace jeunes du Moulin, qui n’ont eu d’autre choix que de partir vers les CAO/CAES.

Pour demain une "mise à l’abri" était annoncée à nouveau, pour ceux qui sont sur le terrain à côté d’Air Liquide. Elle est reportée à lundi, cela ne change rien...

Avant-hier la municipalité installait un point d’eau (avec six robinets).
Cela ressemblait à un engagement, à une acceptation d’une installation un peu pérenne à cet endroit...
Les attirer pour mieux les faire partir, comme un piège ? On se refuse à croire Damien Carême capable de cela.
Mais alors ? quelle incohérence incompréhensible...
A qui se fier désormais ?

Le mot du président.

6 juin 2018 -

Le ministère de l’Intérieur
La Préfecture
La Sous-préfecture
Les fonctionnaires de police
sont à l’unisson …....
HARCELER, HARCELER, HARCELER,
et encore HARCELER

Démantèlements,
Confiscations des biens et effets
Utilisation abusive des gaz lacrymo
Contrôles systématiques au faciès
Nos amis doivent subir ces dérives non démocratiques

Contraventions récurrentes
Provocations
Voilà les armes policières utilisées pour décourager les bénévoles

Voici la politique de l’immigration française !
Et certains de s’étonner des échecs répétitifs …....

Jean-Claude Lenoir

ALERTE : gros besoins de vêtements d’hommes pour Calais.

6 juin 2018 -

ALERTE !

Gros besoins pour hommes : faites vos placards, ceux de vos familles et amis !

En tailles S et M pour hommes :
- Pantalons de jogging,
- T-shirts
- jeans,
- sous vêtements.

Et des couvertures !

MercI.

A déposer au local Salam, 13 rue des Fontinettes à Calais
et/ou appelezYolaine au 06 83 16 31 61.

Grand merci pour nos amis

Calais : deux démantèlements ce matin...

6 juin 2018 -

Un démantèlement au Petit Bois Chico Mendes ;
Trois fourgons de CRS, quatre véhicules de la police nationale.
On ne voit pas la PAF ni la préfecture.
Impossible d’avancer vers le bois.

Et trois camions de CRS autour du rond point du Belgium parking.

Et un au covoiturage :
sept camions de CRS, trois de la police nationale
plus le commissaire qui nous dit qu’on est arrivé trop tard
(sur la photo avec un cercle rouge au crayon, si on agrandit, on voit qu’il montre l’heure )
plus la sous préfecture
un gars s’est fait voler 200 euros et un portable qui n’a pas pu être récupéré.

Encore un démantèlement ce matin à Calais.

1er juin 2018 -

Cette journée n’a pas fait exception :

Démantèlement ce matin au covoiturage.



Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image