• Liste de diffusion

Un conseil des migrants « positif » pour les associations et la municipalité

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Un conseil des migrants « positif » pour les associations et la municipalité

3 juillet 2010 - Nord Littoral - François Devin

Hier en mairie s’est tenu le dernier conseil des migrants de la saison avant la période estivale. L’occasion pour le maire, Natacha Bouchart et quelques élus de rencontrer les représentants des différentes associations qui viennent en soutien aux migrants.

Un conseil qui, selon Natacha Bouchart, « a été très positif, à l’heure où le nombre de migrants à Calais a chuté à 200 personnes. Cet échange à vocation humanitaire a permis de faire le bilan sur plusieurs situations. » À savoir, pour le premier point évoqué, celui de faire un rapide bilan des lieux mis à disposition depuis le mois de décembre dernier. « Nous avons par exemple évoqué le fonctionnement des douches. » Celles-ci, situées non loin de l’aire d’accueil des gens du voyage, rue Jacques-Prévert « fonctionnent bien, à en écouter les responsables des associations », selon le maire.
’aire des repas a également été évoquée. « Nous avions eu en effet une réprimande venant du Conseil général car ces lieux étaient parfois utilisés en dehors des horaires prévus, continue Natacha Bouchart. Nous avons profité de cette rencontre pour recadrer ce qu’il fallait recadrer. » La municipalité a également proposé aux associations qui voulaient distribuer des petits déjeuners le matin, de se signaler « afin qu’un lieu soit mis à disposition pour cela. Cela évitera de distribuer des repas dans des situations anarchiques. » Une « très bonne idée » pour Jean-Claude Lenoir, vice-président de Salam, et Jean-Pierre Boutoille, porte-parole du collectif C’Sur. « Il faut voir les forces que nous avons en présence pour pouvoir ensuite mener une action sur le long terme, et ne pas s’essouffler au bout d’un moment.
Mais c’est une proposition intéressante. » Autre point évoqué : celui des actions menées par les collectifs No-border. « Nous avons rappelé que nous travaillons uniquement avec des associations conventionnées, à savoir le Secours catholique, le collectif C’Sur, la Belle Étoile ainsi que Salam. Les No-Borders, eux, ne sont pas autorisés à intervenir sur la voie publique sans une demande d’autorisation préalable », a insisté le maire.
Autre avancée appréciée des associations, l’ouverture « dès la semaine prochaine », du centre d’accueil pour les personnes les plus fragiles en convention avec le Secours catholique, zone du Colombier. « Le lieu est prêt, l’ouverture est très proche. » Enfin, la municipalité a pris l’initiative de proposer au vote au prochain conseil municipal de septembre une subvention exceptionnelle qui permet d’offrir cet été « une bouteille d’eau chaque jour à chaque migrant. » Une « bonne initiative » pour Jean-Claude Lenoir.

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image