• Liste de diffusion

Un Afghan de 24 ans, suspecté d'être un passeur, fuit la police aux frontières et se noie à la Citadelle

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Un Afghan de 24 ans, suspecté d’être un passeur, fuit la police aux frontières et se noie à la Citadelle

23 février 2011 - La Voix du Nord - P. M.

Comme on le lira en pages Région, dans la nuit de lundi à mardi, vers 2 h 30, ...

deux hommes d’origine étrangère se trouvant à bord d’un véhicule immatriculé en Grande-Bretagne, ont refusé de se soumettre à un contrôle de la police aux Frontières, à Calais.
Après avoir refusé d’obtempérer, les deux hommes ont pris la fuite à pied aux alentours de la Citadelle. Une course poursuite s’est engagée avec les fonctionnaires de police, sans que ces derniers puissent attraper les fuyards.
Repéré sur la berge longeant le canal ceinturant la Citadelle, l’un des deux hommes s’est jeté à l’eau pour tenter de traverser la douve. Presque immédiatement, les fonctionnaires ont constaté que l’homme était en difficulté. Un, puis deux, puis trois policiers se sont mis à l’eau pour lui porter secours, mais l’homme a coulé et s’est noyé.
Le corps sans vie de cet homme de 24 ans a été rapidement retrouvé par les sapeurs-pompiers de Calais. Hier, la police de Calais, à laquelle le procureur de la République a confié l’affaire, a tenté d’identifier la victime. Les premiers éléments recueillis semblent confirmer qu’il s’agit d’un Afghan, âgé d’environ 25 ans. Des indices laissent aussi penser qu’il s’agit d’un passeur.
Le deuxième homme, toujours en fuite, est activement recherché. Les trois fonctionnaires de Police, en état d’hypothermie, ont été conduits à l’hôpital de Calais pour examen. Ils ont depuis regagné leur domicile.

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image