• Liste de diffusion

Talata, réfugiée somalienne en Ethiopie, soulagée après des mois dans la brousse

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Talata, réfugiée somalienne en Ethiopie, soulagée après des mois dans la brousse

21 mars 2012 - TV5 Monde - Programme Alimentaire Mondial (PAM)

Talata et sa famille ont entrepris un long et dangereux périple pour échapper au conflit et à la sécheresse en Somalie et se réfugier en Éthiopie. En effet, l’Éthiopie, un pays qui lui aussi a été fortement touché par la sécheresse est souvent considérée comme un refuge sûr par les réfugies provenant de la Somalie, du Soudan et l’Érythrée.

La crise dans la Corne de l’Afrique a mené à une famine en Somalie, ce qui à son tour a eu un impact sévère sur l’Éthiopie et le Kenya, deux pays frappés par la sécheresse. Les personnes à travers la région savaient que les camps de réfugiés en Éthiopie et au Kenya comme le camp d’Admazine soutenu par le PAM grâce à l’appui de l’UE, leur offriraient la sécurité et un soutien vital. Talata et sa famille font partie de ceux qui ont surmonté de nombreux défis pour arriver en Éthiopie et recevoir l’assistance vitale.

Pendant 5 mois, Talata et sa famille se sont cachés dans la brousse dans la région frontalière entre le Soudan et l’Éthiopie. Ils mangeaient des racines sauvages et buvaient de l’eau de la rivière. Les violences ne cessaient pas autour d’eux et ils ont dû souvent changer de place. Lorsque leur maison a été brûlée, ils ont dû s’enfuir avec seulement une paire de vêtements et leur radio.

Deux jours avant leur arrivée dans le camp d’Admazine, Talata et sa famille ont traversé la frontière éthiopienne. Des habitants de la communauté locale, Gemed, les ont retrouvés dans la forêt et les ont accompagnés jusqu’au village où ils ont mangé leur premier repas chaud après plusieurs mois. Le village est tout petit et dépend de l’agriculture et des mines d’or très basiques. Néanmoins, les habitants ont accueilli plus de 3 000 personnes depuis septembre dernier en leur fournissant de la nourriture et des abris. Même si la population hôte peut à peine subvenir à ses propres besoins, les gens sont contents de pouvoir aider parce qu’ils veulent soutenir leurs voisins et sauver des vies, selon leurs propres mots.

Grâce au soutien de l’Union européenne à travers ECHO, le PAM fournit actuellement une assistance alimentaire à près de 300 000 réfugiés en Éthiopie, dont 50 000 proviennent du Soudan. Outre les rations alimentaires générales, les enfants malnutris et les femmes enceintes et allaitantes reçoivent également des rations de Super Céréale, un produit nutritionnel fortifié qui leur permet de reprendre des forces. En raison de l’instabilité affectant trois de ses pays voisins, la Somalie, le Soudan et l’Érythrée, le nombre de réfugies en Éthiopie ne cesse d’augmenter.

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image