• Liste de diffusion

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Notre position sur le proche démantèlement de la lande.

19 février 2016

L’avenir de la lande, dite la « jungle » : le démantèlement
le lieu est sordide , inhumain
Il faut cependant prendre le temps nécessaire pour réussir cette action
la réussir sera à l’honneur de notre pays
cela demande évidemment des moyens supplémentaires liés à une écoute attentive des besoins

Salam n’a jamais cessé de dénoncer les squats immondes dans lesquels survivent les migrants
Salam a toujours demandé aux gouvernements successifs d’apporter une réponse humanitaire au drame humain que représente l’immigration.

Salam a dénoncé la fermeture de Sangatte notamment pour son impréparation
les conséquences directes furent la création de nombreux squats extra muros
à l’époque les différentes autorités harcelaient sans honte nos amis migrants usant de méthodes peu républicaines

Depuis les démantèlements n’ont jamais cessé
cela n’a produit aucun résultat probant
Nos amis migrants créant, ces dernières années, de nombreux squats intra muros

Quand les autorités ont proposé la Lande comme repli autorisé pour nos amis migrants, Salam a immédiatement préconisé l’installation d’un camp de type HCR,

AUJOURD’HUI LES AUTORITES ANNONCENT LEUR VOLONTE DE DETRUIRE LES ZONES "SAUVAGES" DE LA LANDE.

Certes des avancées concrètes ont été faites
• les Centres d’Accueil et d’Orientation : accueil inconditionnel et sans aucune coercition avec un objectif affiché ou tout au moins espéré de demande d’asile
• le centre d’Accueil Provisoire sur la Lande ( hébergement dans des containers ) avec liberté d’entrée et de sortir 24/24
• l’ hébergement des femmes et des enfants sur Jules Ferry

Ces grandes avancées, revendiquées depuis de trop nombreuse années par les associations ont été saluées notamment par Salam

Pourtant de nombreux migrants n’ont pas trouvé leur chemin dans ces propositions

les maraudeurs professionnels, bénévoles associatifs ou représentants de l’Etat ont grâce à leurs très nombreuses maraudes une connaissance parfaite des causes de ces « refus »
Il faut ABSOLUMENT profiter de cette connaissance du terrain pour tenter d’apporter d’autres solutions avant d’engager un éventuel démantèlement.

A titre d’exemple ( il existe d’autres solutions), faut impérativement
• ouvrir un centre d’accueil provisoire local pour TOUS les mineurs
• offrir un centre collectif provisoire adapté aux apatrides leur ouvrant la voie à des CADAS
• pour les dublinés « classiques » et les dublinés relevant de rapprochements familiaux : en attendant qu’ils puissent déposer une demande d’asile, Il FAUT qu’ils rejoignent les CAO et donc que l’Etat trouve une solution « technique » pour assurer une non reconduite

NOUS AVONS UNE OBLIGATION DE REUSSITE

SALAM NORD PAS DE CALAIS

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image