• Liste de diffusion

Norrent-Fontes : les chalets pour les migrants sortent déjà de terre

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Norrent-Fontes : les chalets pour les migrants sortent déjà de terre

28 avril 2012 - La Voix du Nord - Reynald Clouet

Pour le préfet du Pas-de-Calais, le camp de migrants de Norrent-Fontes s’apparente à une maladie incurable. Le symptôme clinique est le suivant : après chaque destruction, il refait surface. ...

À bien y regarder, les migrants pourraient presque s’en réjouir car leurs conditions d’accueil, bien que très précaires, s’en trouvent améliorées. Ce fut le cas après la destruction du 20 décembre 2007. C’est visiblement encore le cas à la faveur de celle du 30 janvier 2012. Après les tentes, les baraquements, la quarantaine de migrants échouée à Norrent-Fontes occupera bientôt quatre chalets.

Où en sommes nous dans cette histoire de destruction/reconstruction du campement de fortune ?

Premièrement, la municipalité de Norrent-Fontes et son maire Marc Boulnois refusent toujours de s’acquitter de la facture de la destruction effectuée par une entreprise privée, à l’initiative de la préfecture. Elle s’élève à 21 270 E. Après le recours amiable, si le préfet s’entête, Marc Boulnois se défendra devant le tribunal administratif. « La destruction du camp s’est faite sans fondement légal », commente l’élu.

Nouvelle association : les élus hospitaliers

Deuxièmement, début avril, les maires d’Angres, de Norrent-Fontes et de Grande-Synthe viennent de fonder l’Association du réseau des élus hospitaliers en Nord - Pas-de-Calais, « en faveur de l’hospitalité des migrants et des roms », explique le maire dans un tweet daté du 12 avril. « Cette association dont le siège est fixé à la mairie de Norrent-Fontes servira d’interlocuteur entre les maires et l’administration.

La cotisation est fixée à 10 E. L’association a obtenu une aide du conseil régional pour financer, en partie, les chalets. » Troisièmement, l’association Médecins du Monde, présente notamment en Afrique et à Haïti, est partenaire de Terre d’Errance et de l’Association du réseau des élus hospitaliers en Nord - Pas-de-Calais. Elle a notamment participé au financement des installations mais, surtout, elle a mis à profit son expérience pour que l’État et ses représentants ne puissent plus taxer à l’avenir le campement de Norrent-Fontes de « taudis insalubre ». Deux chalets dortoirs de 25 m² seront réservés aux hommes, le troisième sera dédié aux femmes. Le quatrième chalet servira de cuisine et de lieu de vie.

Les éviers seront raccordés à une fosse toutes eaux, pour ne pas souiller l’environnement. Des toilettes sèches seront également installées pour les mêmes raisons. « De telles installations sont uniques dans la région Nord - Pas-de-Calais, explique Éric, un bénévole de Terre d’Errance. Nous avons pris un peu de retard à cause des intempéries. Si le temps s’améliore, il nous faudra deux à trois semaines pour achever l’installation du campement. » Au total, plus de trente bénévoles ont déjà donné un coup de main.

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image