• Liste de diffusion

Migrants de Pacé : pas de décision de justice avant le 22 juin

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Migrants de Pacé : pas de décision de justice avant le 22 juin

8 juin 2012 - Ouest France

La justice devait se pencher sur une demande d’expulsion de plus de 200 migrants occupant une ancienne maison de retraite, à Pacé (Ille-et-Vilaine), ce vendredi matin. Le juge des référés de Rennes a reporté l’audience au 22 juin, à la demande de l’avocate de l’association Dal 35 (Droit au logement) et des migrants.

Délai de 15 jours

Le 25 mai dernier, la SA HLM les Foyers, propriétaire de la résidence du Parc, à Pacé, où squattent les migrants, a déposé une assignation en référé auprès du tribunal d’instance de Rennes contre le Dal. La société demande l’expulsion des migrants qui se sont installés dans ses locaux désaffectés il y a un mois.

« Mais une seconde assignation a été adressée à 17 occupants le 5 juin », précise l’avocate de l’association et des migrants, Mélanie Le Verger. Trop court, deux jours avant l’audience, pour préparer la défense. Mélanie Le Verger a donc demandé un report de 15 jours. Délai que le tribunal a accordé.

« Il faut que l’État réagisse »

Pour l’avocate, « ce n’est de toute façon pas un problème qui peut être réglé par une décision de justice. Mais par une décision politique. Il faut que l’État réagisse. Ces personnes ne seraient pas dans ces lieux si elles étaient hébergées. »

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image