• Liste de diffusion

Le préfet promet « une réponse rapide » pour la jungle de Téteghem

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Le préfet promet « une réponse rapide » pour la jungle de Téteghem

18 novembre 2010 - La Voix du Nord - E. J.

Le maire de Téteghem, Franck Dhersin, s’est longuement entretenu, hier, ...

avec le préfet du Nord, Jean-Michel Bérard. Étaient également présents le sous-préfet de Dunkerque et le directeur de zone de la Police de l’air et des frontières. Au menu : la gestion du problème posé par la « jungle » du lac de Téteghem, en bordure de l’A16, qui est passée de 50 à 150 migrants en deux mois, suite notamment à la destruction du campement de Loon-Plage, en septembre.

« On partage le constat suivant : la situation est trop lourde à gérer pour la ville, pour les associations, pour la population et pour l’État, qui ne veut pas voir se reconstruire un nouveau Calais », a relaté Franck Dhersin, qui avait proposé que les migrants soient « répartis » dans différents campements, dans l’agglomération dunkerquoise. « Cette idée n’enchante pas l’État, qui dit qu’aucun des maires ne sera d’accord », a-t-il poursuivi. Le « succès » du site de Téteghem (40 hectares) viendrait de sa situation idéale, à mi-chemin entre les ports de Calais et d’Ostende.

« Le préfet m’a promis une réponse verbale pour le début de semaine prochaine, a enfin confié Franck Dhersin, qui a demandé la tenue d’une nouvelle réunion, cette fois en présence des associations. Mais je ne serai pas forcément prévenu lorsqu’une action sera déclenchée sur le terrain. » •

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image