• Liste de diffusion

Le Secours catholique quitte C'Sur et se dirige vers son centre d'accueil

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Le Secours catholique quitte C’Sur et se dirige vers son centre d’accueil

17 juin 2010 - La Voix du Nord - L. R.

Lundi soir, le Secours catholique a mis fin à plusieurs années de collaboration avec le collectif C’Sur.

Véronique Devise, la présidente, revient sur cette décision et fait le point sur les actions du Secours catholique dans le Calaisis.

« Nous reconnaissons le rôle important qu’a joué et que joue encore C’Sur pour la cause des migrants. Cependant, nous voulons retrouver notre liberté de signature, nous rapprocher d’autres associations qui agissent au niveau régional. Car désormais les migrants sont présents dans tout le Nord-Pas-de-Calais et plus seulement à Calais où nous mettons en place de nombreux moyens humains. » Le Secours catholique, qui compte 1 600 bénévoles et 15 salariés dans la région, prépare son déménagement. Il va quitter la route de Saint-Omer pour la zone dite « le triangle », à la sortie de Calais en direction des Attaques, sur la gauche. « Les modulaires sont en train d’être installés pour notre lieu d’accueil des personnes vulnérables », continue la présidente. « La mairie termine ces installations. Ça se présente bien. »

Ce lieu servira à accueillir les personnes vulnérables (blessées, exténuées, les mineurs...). « On y remplira aussi notre rôle de domiciliation pour les migrants qui désirent recevoir du courrier par exemple, comme c’était le cas route de Saint-Omer. » C’est de ce lieu que sera gérée toute l’organisation, « comme l’entretien du linge, le planning des douches... », ajoute Véronique Devise. « Les douches sont assurées par des bénévoles qui viennent de toute la région, se relayer, à l’année. À Calais, nous avons trois temps pleins et un mi-temps que nous allons recruter prochainement. Calais a vraiment besoin d’une forte présence du Secours catholique. Nous sommes présents zone Marcel-Doret (douches), au triangle (accueil) et à Calais-Nord (vestiaires). » Et les Calaisiens ? « Ils ne sont pas oubliés, surtout dans le contexte de crise. La mairie va mettre à notre disposition une permanence. Nous les accueillons toujours. » •

Le collectif C’Sur est composé de membres permanents (Belle étoile, Médecins du monde, Droits de l’Homme, Verts, Emmaüs...) et de bénévoles non associatifs.

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image