• Liste de diffusion

Le BCMO sera ouvert en cas de grand froid

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Le BCMO sera ouvert en cas de grand froid

20 novembre 2010 - Nord Littoral - A. TH.

Le conseil des migrants qui s’est tenu hier fut l’occasion pour la mairie et les associations de planifier la mise en oeuvre de l’ouverture de la salle du BCMO en cas de grand froid.

Difficulté à trouver des cartons, complexité à renouveler les couvertures, longue durée de l’épisode hiémal, hygiène improbable... Autant de problèmes rencontrés l’hiver dernier par les bénévoles des associations qui avaient assuré la surveillance des migrants et sans-abris lors de l’ouverture du gymnase du BCMO (l’ancien bureau central de la main d’oeuvre destiné à l’embauche des dockers), sis place de Norvège. « J’ai renouvelé la convention avec l’association Salam afin que cette salle soit ouverte au déclenchement du niveau II (le niveau "grand froid", ndlr) du plan hivernal, affirme Natacha Bouchart, maire de Calais. L’association aura les clefs et pourra ouvrir le BCMO de 19 heures à 10 heures du matin . »

Des couvertures jetables

De l’aveu de Jean-Claude Lenoir, vice-président de l’association Salam (Soutenons, aidons, luttons, agissons pour les migrants et les pays en difficulté, acronyme qui signifie paix en arabe), ce conseil des migrants fut « technique ».

Le maire s’est ainsi engagé à fournir des gants et des masques à Salam pour « la protection des bénévoles et des migrants ».

Au prochain conseil municipal, sera de plus soumise au vote une subvention de 1 500 euros au bénéfice de Salam pour l’achat de 300 couvertures jetables.

Une subvention exceptionnelle

« Nous espérons que les grandes associations à but humanitaires oeuvreront également si un nombre plus important de couvertures se révélait nécessaire », gage l’édile.

Adjoint au maire en charge à l’environnement, Philippe Mignonet promet : « Le service hygiène de la ville interviendra en concertation avec Salam. Au plus tard, le BCMO sera nettoyé en début d’après-midi, sachant que les migrants auront dû avoir quitté la salle à 10 heures au plus tard.

En cas d’épisode hivernal prolongé, nous assurerons un nettoyage au moins deux fois par semaine. » En plus des WC de chantier déjà installés sur le lieu de distribution des repas, trois autres cabines seront posées à proximité du BCMO. « Ça peut paraître du détail, mais pour nous qui sommes des bénévoles de terrain, c’est important, assure Jean-Claude Lenoir. Pour éviter des rassemblements et pour gêner le moins possible les riverains, on distribuera également le petit déjeuner sur le lieu habituel de distribution des repas. »

L’association Salam recherche des couvertures et des cartons. Pour des raisons d’hygiène, il n’est en effet pas possible de faire dormir les sans-abris sur des matelas, à moins de les renouveler chaque nuit.

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image