• Liste de diffusion

Deux réseaux d'immigration clandestine démantelés

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Deux réseaux d’immigration clandestine démantelés

23 novembre 2011 - Le Figaro - Christophe Cornevin

Depuis le début de l’année, 5500 organisateurs et passeurs, membres de 162 structures organisées, ont été interpellés.

Engagé dans une lutte sans merci contre les trafics internationaux de clandestins, l’Office central pour la répression de l’Immigration irrégulière et de l’emploi d’étrangers sans titre (OCRIEST) vient de porter deux rudes coups à de vastes réseaux en une semaine. Dans le cadre de l’opération « Nham-Pai », les policiers ont démantelé une structure vietnamienne faisant transiter des candidats à l’exil via la République tchèque, la Hongrie et l’Allemagne.

Dans ce dernier pays, où réside une forte population vietnamienne en raison des liens historiques avec l’ex-RDA, les clandestins étaient regroupés avant d’être conduits vers la France puis l’Angleterre. « Le Royaume-Uni est souvent le point d’aboutissement de ces filières criminelles qui exploitent chaque jour la misère humaine », a observé mercredi le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, au siège parisien de la Police aux frontières (PAF). Les organisateurs proposaient deux types de voyages : une formule « VIP », où le voyageur en situation irrégulière était pris en charge de manière assez confortable et individuelle moyennant un ticket allant jusqu’à 35.000 euros, et une formule « low cost » de 6000 euros où les passeurs entassaient leur marchandise humaine par groupes entiers dans des remorques.

Au total, 18 trafiquants présumés agissant depuis la France ont été interceptés. Sur un autre front mais dans le même temps, les policiers de l’OCRIEST ont par ailleurs mis au jour une filière ukrainienne qui multipliait les entrées illicites en zone Schengen grâce de faux papiers d’identité, passeports parfaitement imités et visa fantaisistes. Depuis le début de l’année, pas moins de 162 filières structurées ont été démantelées par les services de sécurité français, 90 % ayant été en particulier traitées par la Police aux frontières.

Au total 5500 organisateurs, passeurs et fournisseurs de faux documents ont été appréhendés. À cette occasion, Claude Guéant a rappelé qu’il avait relevé l’objectif des expulsions de 28.000 à 30.000. Avant de préciser : « nous sommes parfaitement en ligne avec les prévisions et ce chiffre sera dépassé de plusieurs centaines à la fin de l’année. »

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image