• Liste de diffusion

Deux migrants tombent du 1er étage

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Deux migrants tombent du 1er étage

9 février 2011 - Nord Littoral - Vincent Pihen

Pris de panique, hier midi, par un début d’incendie dans leur squat, deux migrants palestiniens de 18 ans ont sauté du premier étage d’une friche située rue Monseigneur Piedfort.

Ils ont été transportés à l’hôpital de Calais.

« Ils font ça tous les jours. Moi ça ne me dérange pas car les migrants ne font de mal à personne dans le coin. Ils font juste du bruit en coupant du bois pour se faire un feu de camp le soir mais c’est tout. Ils ont bien le droit de se réchauffer. C’est humain. Qu’est-ce qu’on ferait si on allait dans leur pays ? On serait dans la même détresse ». Patricia habite en face d’un squat situé au coin de la rue Monseigneur Piedfort et de la rue des Quatre Coins. Elle a l’habitude de voir le mode de vie des migrants qui squattent le site.

Mais hier midi, on a frôlé le drame. Deux jeunes migrants palestiniens, âgés de 18 ans, faisaient un feu de camp au premier étage du squat. Pour une raison indéterminée, le feu a pris de l’ampleur et un début d’incendie s’est déclaré. Paniqués, les deux jeunes hommes ont décidé de sortir par la fenêtre, descendant le mur par la gouttière. Malheureusement, sous le poids des deux migrants, celle-ci céda et les deux hommes tombèrent lourdement à terre, d’une hauteur d’environ de deux mètres.

Les deux jeunes Palestiniens ont réussi à se rendre jusqu’au centre de planification Mélanie Klein. Mais, pris de malaises, ils se sont écroulés sur le sol.

Des voisins ont pris soin d’eux et ont appelé les secours. Deux véhicules de soins des centres de secours de Calais et d’Ardres et une infirmière sont rapidement intervenus sur les lieux ainsi que les policiers du commissariat de Calais. Un autre véhicule de la caserne de Calais est intervenu pour éteindre le début d’incendie du squat. La circulation a été interrompue durant une bonne heure. Les deux migrants ont été légèrement blessés. L’un d’eux souffrait du poignet. L’autre, qui a chuté en arrière, présentait des signes de traumatisme crânien. Ils ont été transportés à l’hôpital de Calais pour des examens complémentaires.

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image