• Liste de diffusion

Deux migrants condamnés à 1 mois de prison pour avoir tenté le passage en Angleterre

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Deux migrants condamnés à 1 mois de prison pour avoir tenté le passage en Angleterre

19 octobre 2011 - La Voix du Nord - Stéphane Degouve

Deux migrants érythréens, soupçonnés d’être des passeurs, ont été jugés la semaine dernière au tribunal de Béthune. Parce qu’ils avaient ouvert les portes d’un camion pour d’autres migrants sur l’aire de Saint-Hilaire. En détention provisoire depuis trois semaines, ils ont été condamnés à 1 mois de prison.

C’est un scénario qui s’est déjà joué maintes fois sur l’aire de repos de Saint-Hilaire-Cottes... Les acteurs : des migrants érythréens qui profitent de la nuit pour essayer de monter dans un camion avec l’espoir d’atteindre l’eldorado anglais et des gendarmes et policiers qui ont pour mission de lutter contre l’immigration clandestine.

Dans la nuit du 19 au 20 septembre, les forces de l’ordre ont monté leur dispositif de surveillance vers minuit. Ils ont vite vu arriver, depuis les champs, une vingtaine de migrants. Par petits groupes ils s’approchaient des camions, visiblement dirigés par deux homme qualifiés de « meneurs ».

Quelques uns ont été interpellés, des migrants vite relâchés et les deux présumés passeurs qui ont donc été jugés mercredi dernier après trois semaines passées en détention provisoire.

Face à une quinzaine de migrants et membres de l’association Terre d’errance venus les soutenir, ils ont encore refusé d’endosser le costume de passeur qu’on veut leur faire porter. « J’étais avec des gens qui attendaient comme moi pour monter dans un camion » explique Yowhan Tedros, 29 ans, par la voix de l’interprète. Même écho chez Haelyesus Ghyrma, 22 ans, qui dit être « monté dans le camion. Je me suis sauvé quand j’ai entendu crier police ». La présidente concède que se sont avant tout « des personnes en très grande difficulté » mais répète « qu’on ne peut pas imaginer que personne ne donne le signal du départ du camp, que personne n’ouvre les camions ». Elle est consciente que les prévenus ne font pas partie d’une organisation mais ils ont été vus ouvrir les camions. La procureur ne les accable pas davantage : « Il n’y a pas d’aspect lucratif ou mafieux mais ils ont ponctuellement apporté leur aide à des gens en situation irrégulière ». Elle évoque tout de même « leur rôle actif » cette nuit-là avant de requérir 1 mois de prison.

« Ils fuient la misère de leur pays »

Une réquisition clémente saluée par Me Édouard Dubout qui a tout de même plaidé la relaxe. Car lui insiste sur « la situation de précarité absolue » des migrants. Ses clients « ont fui la misère de leur pays ». Yowhan Tedros, ingénieur en construction, a fui l’Érythrée en 2010 après avoir été enrôlé 10 ans dans l’armée sans être payé. Son périple l’a amené au Soudan, à Dubaï, en Turquie, en Grèce et en France. Et malgré une douzaine de tentatives, ils n’a pas encore réussi à atteindre sa destination finale : l’Angleterre. Le parcours de Haelyesus Ghyrma est différent. Lui a quitté son pays enfant, avec son oncle, pour échapper aux persécutions religieuses faites aux pentecôtistes. Il est passé par le Soudan, la Libye qu’il a fui après 4 ans quand la guerre a éclaté, l’Italie puis la France. Me Dubout insiste : « Ils ont le rêve anglais en tête, pas l’idée de vivre dans une jungle... ». Il concède qu’ils ont pu être « les leaders du groupe » car ils sont plus instruits, plus malins. Par solidarité, pas par intérêt. « Pour rentrer dans les camions, il faut bien qu’un ouvre la porte et qu’un ferme... » C’est toute l’ambiguïté.

Le tribunal a fait preuve de clémence et les a condamnés à 1 mois de prison. Ayant déjà passé trois semaine en détention, ils devaient être libérés dans les jours suivant l’audience. Certainement avec la même envie de reprendre la route vers l’Angleterre. En comptant sur d’autres migrants pour, cette fois, ouvrir la porte du camion...

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image