• Liste de diffusion

Conseil des migrants : Natacha Bouchart anticipe le plan grand froid

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Conseil des migrants : Natacha Bouchart anticipe le plan grand froid

15 octobre 2011 - La Voix du Nord - Patricia Noël

Hier après-midi, la sénatrice-maire de Calais a reçu les associations qui viennent en aide aux migrants afin d’anticiper les mesures du plan grand froid.

  • Faire un point avant l’hiver Le prochain conseil municipal est programmé mercredi prochain. C’est la dernière réunion des élus avant l’hiver, le prochain conseil étant prévu en décembre, quand les frimas seront bien installés. C’est pour cette raison que Natacha Bouchart a orienté l’essentiel des débats du conseil des migrants sur l’accueil des migrants en cas de mise en place du plan grand froid.
  • Aide exceptionnelle : il reste de l’argent. L’année dernière, l’État avait concédé une aide exceptionnelle dans le cadre de la gestion du plan grand froid. Cette enveloppe de 100 000 E, qui a permis notamment d’acheter du matériel, n’a pas été utilisée dans sa totalité. Il reste la somme de 42 000 E, que l’État ne reprendra pas. La Ville a donc décidé de reconduire le dispositif mis en place au début de l’hiver dernier, en mettant à nouveau à disposition la salle du BCMO. « Nous reconduirons le dispositif en terme d’hygiène, avec notamment l’installation de WC chimiques » a détaillé la maire de Calais.
  • Les associations demandent une intervention de professionnels. Hier, les représentants des différentes associations qui, toute l’année, œuvrent auprès des migrants, ont tiré la sonnette d’alarme. « Elles nous expliquent, et on le comprend aisément, que leur mission devient très lourde sur les plans physique et moral » relate la sénatrice-maire. Clairement, les associations aimeraient voir des professionnels prendre leur relais. De quelle manière ? C’est toute la question. Les bénévoles vont prochainement rencontrer les services de l’État compétents en la matière pour voir quel organisme pourrait prendre en charge l’accueil en cas de plan grand froid. « Nous, en tant que collectivité, nous ne souhaitons pas nous immiscer dans un tel dispositif », a tranché Natacha Bouchart. Elle n’a néanmoins pas exclu une participation municipale en cas de nécessité.
  • Un nouvel afflux de migrants. Depuis la fermeture des services en charge de l’immigration à Dunkerque, les représentants des associations constatent une augmentation du nombre de migrants. « Les migrants qui se retrouvent à Dunkerque seraient emmenés vers Coquelles et il y aurait beaucoup d’allers sans retours », a déploré Natacha Bouchart. Elle a d’ores et déjà alerté le sous-préfet sur ce phénomène qu’elle ne voit pas d’un bon œil.
  • Pression sur les migrants. « Les associations ont constaté que certains migrants seraient plus agressifs et parfois armés de barres de fer », s’est inquiétée la sénatrice-maire. Le conseil des migrants a aussi mis en évidence des pressions de passeurs auprès des mineurs et des jeunes femmes.
  • L’ancien site Noyon bientôt démoli. Natacha Bouchart a rappelé que les anciens sites Noyon, où des migrants trouvent parfois refuge, seraient bientôt démolis. Ces opérations seront menées dans le cadre des opérations de renouvellement urbain du quartier du Vauxhall.

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image