Communiqué de presse - Calais : La réponse humanitaire à l'expulsion de l'African House

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Actualités

Communiqué de presse - Calais : La réponse humanitaire à l’expulsion de l’African House

1er juillet 2011 -

Lundi 27 juin à 6h00, la police a évacué
l’ « African House », située rue Descartes à Calais : un
squat qu’occupaient depuis près d’un anune centaine de personnes, en majorité
Soudanais, Erythréens,
Ethiopiens et Afghans, parmi lesquels une dizaine de femmes, quelques mineurs
et des malades.

Nombre d’entre eux avait déjà quitté les lieux la veille de l’intervention.
Une trentaine de personnes restaient sur place, presque exclusivement des
personnes
en demande d’asile.
Si une vingtaine de demandeurs d’asile et de réfugiés
statutaires ont pu obtenir un hébergement dans des structures d’urgence
inadaptées à leur situation, des dizaines de personnes
ayant déposé une demande d’asile à Calais restent sans hébergement alors
qu’ils y
ont droit.

Cette expulsion intervient alors que les migrants, dont le
nombre est aujourd’hui estimé à 250 sur Calais, subissent un harcèlement
constant des forces de police depuis de nombreux mois. Ainsi, la semaine
dernière, une vingtaine d’organisations ont saisi le nouveau Défenseur des
Droits
M. Dominique Baudis sur cette situation afin qu’il diligente une enquête.

Si aucune solution alternative d’hébergement n’est proposée,
ces destructions de lieux de vie constituent une mise en danger des personnes
et une atteinte aux droits fondamentaux. Cette stratégie ne fait que déplacer
le problème, précarisant toujours plus ces populations. Elles demandent qu’un
réel dialogue ait lieu avec les services de l’Etat et collectivités
territoriales et que cessent les expulsions sans proposition de relogement.

Médecins du Monde, en lien avec
les associations locales, organisera une distribution de matériel de première
nécessité aux migrants de Calais pour les aider à faire face aux besoins
élémentaires : duvets, jerricans, kit hygiène, sac à dos, bâches
plastiques. Elle
se déroulera le vendredi 1er juillet à 18h30 à calais, à l’angle de la rue
Lamy et
de la rue de
Moscou.
Les associations demandent à ce que le matériel humanitaire ne
soit pas détruit par les forces de l’ordre.

Signataires :

  • Medecins du Monde
  • La Belle Etoile
  • La Marmite aux idées
  • SALAM
  • Le Secours
  • Catholique
  • L’Auberge des migrants