Communiqué - Calais : Quand cessera la honte ?

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Actualités

Communiqué - Calais : Quand cessera la honte ?

18 mars 2012 -

A l’affût de la dernière journée officielle de la période non-expulsion, les services préfectoraux, régionaux et municipaux n’auront pas tardé pour jeter à la rue nos amis migrants, réfugiés dans les squats.

Les températures nocturnes avoisinent actuellement encore le zéro degré !

Outre le fait inacceptable de voir des êtres humains à la rue, c’est aussi la méthode qui scandalise ! Cette fois-ci, les associations n’ont pas même été prévenues !

Et cela n’a pas suffi !

Les migrants se sont repliés avec divers effets dont leurs couvertures que les services municipaux ont rapidement "confisqués".

Comment ne pas avoir honte devant ces actions :

  • qui privent les migrants des couvertures qui sont leur seule protection contre le froid ;
  • qui les jettent encore plus fragilisés entre les mains des passeurs qui, sous prétexte de sécurité, détruisent systématiquement les pauvres abris de fortune où nos amis se réfugient et qui ne proposent que des solutions inadaptées ;
  • qui dépensent l’argent des contribuables sans commune mesure uniquement pour essayer d’arriver à ce qui est un échec depuis 10 ans maintenant : faire disparaître les migrants de Calais.

Et que penser de ce message qui précise que les couvertures pourront être récupérées lundi matin à la déchetterie de Calais ?

Eh bien non ! SALAM n’ira pas comme les autres années récupérer des couvertures dans des bennes, ni des tentes dans l’enceinte du commissariat de police ! Nous refusons désormais de jouer à ce jeu du « je prends et je redonne » !

On peut également se demander combien d’argent s’envole en fumée lors des opérations de destruction (logistique, forces de l ordre, services municipaux...) : les différentes African Houses, la destruction de la "jungle" le 22 septembre 2009, la destruction des maisons des Erythréens, les différents squats, etc. ?
Le préfet du Pas-de-Calais va-t-il demander comme cela est le cas à Norrent Fontes, le remboursement à la Ville de Calais du coût de la destruction de l’African House ?

Honte à cette France qui tous les jours bafoue les droits de l’homme !
Honte à cette France qui renie ce qui est sa devise : liberté, égalité, fraternité !
Honte à cette France qui déchire des familles, expulse vers des pays en guerre, emprisonne des enfants !

Il est temps que se mette en place une politique HUMAINE de l’immigration !

L’association SALAM Nord/Pas-de-Calais