• Liste de diffusion

Calais : polémique franco-anglaise sur les migrants

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Calais : polémique franco-anglaise sur les migrants

5 août 2014 - France TV Info - Clarisse Fortuné

Déplacer la frontière à Douvres, en Angleterre : voilà la solution provocante que propose un adjoint au maire de Calais afin que les britanniques prennent conscience de l’ampleur du problème que posent les migrants. Côté Anglais, les transporteurs routiers reprochent à la France de ne plus maitriser la situation et demandent à leur gouvernement d’agir.

Pour la municipalité UMP de Calais, la situation des migrants est désormais ingérable. Après plusieurs nuits d’affrontements entre Erythréens et Soudanais pour vraisemblablement une « guerre de territoire », Philippe Mignonet, premier adjoint au maire de Calais lance un avertissement. Selon le quotidien britannique Daily mail, il aurait proposé de « déplacer la frontière de Calais à Douvres et Folkestone pendant un mois pour que la Grande-Bretagne comprenne l’ampleur du problème ». Il serait même prêt à leur offrir le billet.

Entre 1200 et 1300 migrants s’entassent à découvert dans des camps de fortune, en attendant de pouvoir passer en Angleterre. Un nombre en hausse malgré les opérations de destruction des campements sauvages.

Mais pour les Anglais, c’est aux Français de gérer la situation. Les camions assurant le transport de marchandises sont régulièrement pris d’assaut aux frontières, parfois en plein jour, comme le montre cette vidéo de la BBC. Sur le site du gouvernement, les transporteurs routiers ont lancé une pétition pour que le Ministère de l’Intérieur demande officiellement à la France de régler cette situation. Parmi leurs revendications, ils réclament une zone de sécurité à la frontière afin qu’ils puissent circuler librement, plus de moyens et plus d’inspections des véhicules par la police des frontières.

Ils réclament également la suppression des amendes : un chauffeur, conscient ou pas de la présence d’immigrants dans son véhicule doit payer 1200 euros par personne trouvée.

Source de l’article

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image