• Liste de diffusion

Calais : l'interpellation musclée du président de SALAM par les gendarmes mobiles

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Calais : l’interpellation musclée du président de SALAM par les gendarmes mobiles

3 juillet 2014 - La Voix du Nord - David Sagot

Ce mercredi, à Calais, une vaste opération de démantèlement de squats, menée par la préfecture du Pas-de-Calais, a évacué près de 600 migrants, occupant pour la plupart le lieu de distribution de repas, situé rue de Moscou et géré par les bénévoles de SALAM, association calaisienne d’aide aux migrants.

Une opération qui s’est déroulée sous tension, comme en témoigne cette vidéo, transmise par Jean-Claude Lenoir, président de Salam (avec le parka bleu), dans laquelle on peut voir qu’il se fait interpeller par les gendarmes mobiles.

La scène se passe juste devant le lieu de distribution de repas, dans la matinée de mercredi. On entend Jean-Claude Lenoir, entouré de militants et Calaisiens, protester violemment et à plusieurs reprises à l’encontre des forces de l’ordre, afin notamment de pouvoir accéder au site, bloqué par les militaires et policiers le temps de l’opération.

Les raisons de cette interpellation restent troubles. Sur cette vidéo, vers les 40 secondes, on entend qu’un ordre est donné aux gendarmes mobiles pour que soit dispersé ce petit rassemblement de personnes. « On va vers la rue de Riga* », entend-t-on notamment. L’avancée des forces de l’ordre provoque alors une « charge » violente de la part de Jean-Claude Lenoir.

Vers la fin de la vidéo, on voit le président de Salam, allongé, victime d’un malaise qui, selon ses dires, serait dû au choc émotionnel consécutif à cette confrontation.

* Celle-ci se trouve juste derrière le groupe de manifestants.

Source de l’article

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image