• Liste de diffusion

Brusque décrue de migrants à Téteghem : « Il y a une tolérance, mais ça doit rester gérable »

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Brusque décrue de migrants à Téteghem : « Il y a une tolérance, mais ça doit rester gérable »

24 novembre 2010 - La Voix du Nord - A. C.

Hier, à la sous-préfecture, avec la mairie de Téteghem, il a été question de dresser un bilan des dernières actions qui ont permis de dépeupler ...

la « jungle ».

« La semaine dernière, on comptait plus de 150 migrants. Dimanche, ils étaient 90, lundi, 40 et aujourd’hui 30 », confiait, hier, le directeur général des services de la mairie de Téteghem, précisant : « Il n’y a pas eu de démantèlement de camps. Il n’est pas question de priver les migrants de tentes, de prendre leurs affaires alors que le froid arrive », poursuit Paul Christophe. Interpellations quotidiennes pour des contrôles d’identité, présence accrue de la police censée envoyer un message dissuasif en direction des filières de passeurs auraient permis, selon la mairie, d’assainir la situation. « Il y a une tolérance sur le site, dans la limite de ce que l’on sait gérer pour une commune de notre taille. Même les associations étaient dépassées par l’afflux soudain de migrants. Si l’on veut un bon accompagnement, la situation doit rester gérable. »

Les dernières descentes de police avaient aussi pour but d’enlever les détritus. Les aires d’autoroute de Téteghem et Ghyvelde-Les Moëres sont fermées. Sans limitation de durée.

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image