Alerte : Expulsion d'un Afghan

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Actualités

Alerte : Expulsion d’un Afghan

1er septembre 2011 -

Nous apprenons aujourd’hui les mesures prises envers Ahmad D. en vue d’un retour forcé vers l’Afghanistan.

Arrivé en France en 2005, il s’est d’abord vu remettre une interdiction de territoire français qui lui a même valu un séjour en prison. Toujours en situation irrégulière, il dépose une demande d’asile en 2010. A la surprise générale, et ce, malgré son ITF, il obtient une autorisation provisoire de séjour et une place au CADA de Berck. Il poursuit sa démarche et malheureusement, l’OFPRA rejette son dossier.

Refusant de faire le recours, Ahmad D. donne la vie la même année et tente de se faire attribuer une carte de séjour "vie privée et familiale". Les autorités le somment de revenir avec son passeport afghan et il le se le fait envoyer par des proches.

Alors qu’il se présente à la préfecture d’Arras avec ses papiers, la PAF l’intercepte et l’envoie au centre de rétention de Coquelles. De là, aujourd’hui, vers midi, il est envoyé en bus vers l’aéroport de Roissy.

Ahmad D. a donc été la victime d’un véritable guet-apen d’une autorité au service d’un ministère de l’intérieur zélé qui souhaite pulvériser les records d’expulsions ! Il est pourtant interdit de renvoyer une personne vers un pays où elle risque de subir des traitements inhumains et dégradants, selon l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Cette nouvelle que nous apprenons nous rappelle le triste événement d’octobre 2009, à savoir le départ du charter franco-britannique vers l’Afghanistan.

Non aux charters de la honte ! Non aux expulsions !