• Liste de diffusion

Aide au séjour irrégulier : quatre mois de prison pour deux Érythréens

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Aide au séjour irrégulier : quatre mois de prison pour deux Érythréens

30 juillet 2010 - La Voix du Nord

Dans la nuit du 4 au 5 mai à Steenvoorde, sur l’air de repos de Saint-Laurent, ...

un groupe de migrants se dirige vers les poids lourds. Deux d’entre eux tentent d’ouvrir les portes arrières, certains montent à bord.
Les forces de l’ordre interviennent et interpellent deux Érythréens. Soupçonnés d’aide au séjour irrégulier de compatriotes, deux prévenus étaient convoqués mardi devant le tribunal correctionnel d’Hazebrouck. Seul l’un d’entre eux, déjà détenu, s’est présenté.
« Que faisiez-vous cette nuit-là ? », interroge le président. « J’essayais de monter dans un camion, je ne suis pas un passeur », répond le prévenu de 24 ans, par l’intermédiaire d’un interprète.
Du fil d’étain et de la colle - du matériel « qui peut servir à reconstituer les scellés » des poids lourds - ont été retrouvés, cette nuit-là, par les forces de l’ordre. Le prévenu nie en connaître l’existence. « Je n’ai pas touché aux portes (des camions) », affirme-t-il, de plus, avant de contester le fait de s’être s’enfui.

« Bien au-delà du tribunal d’Hazebrouck »

« Je n’ai jamais réussi à aller en Angleterre, je n’ai pas eu de chance », indique, par ailleurs, le jeune homme. Le procureur demande : « Croit-il que c’est plus facile de demander asile en Angleterre ? Sait-il que ce n’est plus vrai ? (...) Les passeurs continuent d’entretenir cette illusion car plus le parcours est long, plus il est cher. » « Personne ne veut accabler ce jeune homme qui a un but de vie, sur lequel on a peu de prise. Ce qui le motive va bien au-delà du tribunal d’Hazebrouck, assure le procureur. Je ne dis pas que c’est une tête pensante de réseau (...), il est un rouage de ce système.
_ » Il demande une peine de quatre mois de prison. Ses réquisitions ont été entendues. Daniel Fetewi, 30 ans, absent à l’audience, et Tesfon Iyob, 24 ans, ont été condamnés à quatre mois de prison. •

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image