• Liste de diffusion

Afghanistan : la France prête à accueillir les Afghans qui l'ont aidée

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

On a lu, on a vu

Afghanistan : la France prête à accueillir les Afghans qui l’ont aidée

3 décembre 2012 - TF1

Le général Olivier de Bavinchove, commandant des forces françaises en Afghanistan, l’a annoncé ce lundi : Les Afghans qui ont travaillé avec l’armée française et sont "directement menacés" dans leur pays pourront être accueillis en France.

"Quelque chose de très sérieux est prévu. Avec l’ambassadeur Bernard Bajolet, j’ai présidé plusieurs réunions où nous avons étudié chaque cas de ceux qui ont travaillé pour nous, individuellement, pour regarder dans quelles conditions ils avaient été engagés à nos côtés, quelles étaient leurs capacités d’intégration", a déclaré lundi sur Europe 1 le commandant des forces françaises en Afghanistan et le n°3 de la force de l’Otan (Isaf).

"Des propositions avalisées par le Président"

Selon le général, un travail entre les ministères français de la Défense, des Affaires étrangères et de l’Intérieur a ensuite "abouti à des propositions qui ont été avalisées par le chef des armées, par le président de la République". "Ceux d’entre eux qui ont effectivement été engagés à nos côtés, qui ont effectivement pris des risques et dont la vie est directement menacée - je précise bien ces critères-là, et que nous avons auditionnés, ceux-là seront accueillis en France et seront intégrés dans la société française", a-t-il assuré.

Les personnes concernées sont notamment les centaines d’interprètes, qui parlent le français et souvent d’autres langues, qui ont travaillé avec les forces françaises depuis le début de leur déploiement dans le pays, fin 2001. Le général de Bavinchove a souligné que la France a été la première parmi les nations qui retirent actuellement leurs troupes d’Afghanistan "à avoir démarré ce processus extrêmement méticuleux", piloté par son ambassadeur à Kaboul. Il a rappelé que les soldats français poursuivaient leur retrait du pays, où il ne seront plus que 1 500 fin décembre et moins de 500 à l’été 2013.

Source

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image