Actualités : le mot du président.

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Actualités

Actualités : le mot du président.

6 juillet 2016 -

LE MOT DU PRESIDENT.

Le Brexit
étrange mutisme de nos élus
étrange mutisme associatif
avant ce référendum
l’engagement n’était pas de mise,
là encore !

quelles conséquences ?
Il faut faire preuve d’humilité là aussi
on peut regretter le symbole de nations qui se séparent
à l’heure d’une instabilité plus forte que jamais
l’Europe est au moins un atout vers la Paix mondiale

ainsi la confusion a beau jeu
à l’exemple du Traité du Touquet
nos amis anglais sont futés
la majorité des leurs traités sont binationaux !
Et signés en dehors des contraintes européennes

cela n’empêche pas certes de revendiquer une renégociation
renégociation qui aurait pu être de mise …... avant le Brexit !
Il faudra être prudent
satisfaction de voir tomber ces murs horribles
mais qu’adviendra t-il de nos amis migrants ?
seront-ils davantage reconduits vers leur pays d’origine
au mieux vers le premier pays européen traversé ?

Une solution serait que l’Europe accepte de revoir les traités de Dublin
comment continuer à fonctionner avec un traité aussi injuste et incohérent
nos amis non dublinés* seraient-ils arrivés en parachute ?
En attendant une paix universelle, partageons l’accueil, notamment en Europe

la France a lancé de bonnes pistes
pistes depuis si longtemps proposées par le monde associatif

les maisons de répit ou CAO en sont un bon exemple
certes les dérapages** sont inacceptables
un seul serait de trop !
22 échecs sur 5000 départs : peut-on rejeter le système ? Quid des 4978 autres ?
luttons pour une amélioration du système
pourquoi ne pas réétudier les dossiers des migrants dublinés en échec ?

il faudra aussi que l’Etat enfin accélère la mise en place de réponses adaptées
il est nécessaire d’avoir des solutions fléchées suivant les publics
les mineurs non accompagnés
les déboutés du droit d’asile
les interdits de territoire

l’Etat ne pourra indéfiniment renoncer à prendre en compte ces êtres humains
le monde associatif doit être plus que jamais présent et force de proposition

Jean-Claude Lenoir

*dublinés : selon les traités de Dublin, un migrant est obligé de déposer sa demande d’asile dans le premier pays dans lequel on lui a pris ses empreintes digitales.

**dérapages : quelques cas de renvoi dans les pays dans lesquels des migrants ont laissé leurs empreintes digitales…