• Liste de diffusion

Presse et parutions

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Presse et parutions

Une publication pour la jeunesse.

"Contre courant" de Florence Cadier, ed. Le muscadier,

Le muscadier est une petite maison d’édition dont la collection jeunesse, engagée, (Collection "Place du marché") publiera le 18 juin un recueil de Florence Cadier, réunissant 9 récits de désobéissances civiles contre l’injustice et les inégalités,

Sans être moralisateurs, ces récits donnent à voir le monde, à comprendre – et apprendre pour certains – l’histoire, à s’apercevoir qu’il est possible de changer les choses, de réparer les injustices, même à petite échelle, et qu’il n’est jamais trop tard pour s’ouvrir aux autres.

Résumé du recueil "Contre courant" :

"Tolérer l’injustice ? Jamais.
Voilà ce que pensent les personnages de ce livre, des gens ordinaires qui vont devenir des héros, par idéal, ou par simple souci d’humanité.
Neuf récits de désobéissance civile de femmes et d’hommes qui ont su marcher à contre-courant."

Résumé plus explicite du récit qui touchera le plus les adhérents et les amis de SALAM :

« Amar, rêve d’une terre d’asile » : arrivé d’Afghanistan, un jeune garçon qui vit dans la rue est récupéré par un journaliste durant une descente de police.
Immigration · enfant des rues · police · incompréhension · Altérité · relation adultes–enfants.

Destins Clandestins

Textes et photographies de François Legeait

La fermeture du « camp de Sangatte » fin 2002 n’a rien résolu.
Début 2005, le photographe François Legeait est allé à leur rencontre et a passé plusieurs semaines avec eux à Calais, de squats insalubres en tentatives de traversée et de distributions de nourriture en contrôles de police. Il nous fait découvrir des hommes, des femmes et des enfants
condamnés à une clandestinité souvent humiliante, mais dont l’espoir et la dignité forcent le respect.

Évitant les schémas politiques réducteurs comme les clichés misérabilistes du genre, son témoignage bouleverse notre regard sur ces « destins clandestins »

Edité avec le soutien d’Amnesty International

Acheter Destins Clandestins

Tomorrow England !

Cédric Domenjoud

Il y a cinq ans fermait Sangatte et depuis presque rien n’a changé. Cinq ans d’humiliation et de traque, cinq ans de peine, cinq ans de violation des droits humains. Les habitants appellent toujours les migrants "kosovars", tandis que la police perpétue ses incessantes rafles du matin au soir.

Les bénévoles eux, sont fatigués, mais continuent ce qu’ils estiment être juste : soutenir, aider, lutter, agir pour les migrants. A midi les exilés de Calais se bousculent autour de la cabina où les associations ont du mal à fournir suffisamment de repas pour tous. Le sixième hiver approche et près de 300 migrants s’apprêtent à dormir ce soir dans les bois de la zone des Dunes et les parcs de la ville.

J’y suis allé, j’ai vécu trois semaines avec eux le jour comme la nuit, et depuis les migrants de Calais sont devenus une partie de moi. Je ne peux plus envisager de voir passer un mois sans aller là-haut regarder ce qui s’y passe. Ce récit, c’est eux, c’est moi, c’est aussi une insulte à notre bonne conscience.

Acheter Tomorrow England
Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image